FANDOM


ALERTE SPOILERS !

Cet article révèle des éléments liés au lore du jeu, veuillez ne pas le lire si vous ne souhaitez découvrir ces éléments par vous-même.

Voyageur (par rompixel)

Les Voyageurs, considérés comme la 4ème race, sont des êtres qui explorent l'univers, qui répertorient chaque planètes et chaque animaux et plantes qui y vivent. Le joueur est un Voyageur, il est né en début de partie sur un monde en périphérie de la galaxie Euclide, près d'un vaisseau, sans savoir comment il est arrivé là.

Origines Modifier

D'après les textes accessibles après avoir fabriquer le souvenir, les Voyageurs seraient des copies du créateur de l'Atlas, qui ont été injectés dans la simulation après le départ de celui-ci afin que l'Atlas ne se sentent pas seul. Il est précisé que les Voyageurs ont été créé à partir du souvenir corrompu du créateur, et leur apparence est donc "déformée" une fois dans la simulation, il semble aussi que l'Atlas "reconfigure" l'apparence physique des Voyageurs.

Les Voyageurs sont séparés, l'Atlas simule en effet plusieurs réalités, chaque réalités (aussi appelées "itérations") abritent un seul et unique Voyageur. Ceci dit, la mort de l'Atlas approche et les murs entre les itérations s'effondrent, ils commencent donc à pouvoir se voir et à interagir entre-eux, vous pouvez rencontrer des Voyageurs PNJ dans les stations spatiales, comptoirs commerciaux et autres bâtiments, vous pouvez également rencontrer les autres joueurs sous la forme d'orbes lumineuses, indiquées de loin par une icône verte avec le nom du joueur. L'orbe est bleue lorsque le joueur est à pied, rouge quand il est en exonef et verte quand il est en vaisseau.

Apparence physique Modifier

Les Voyageurs sont humanoïdes, mais ils ressemblent étrangement à des amphibiens, leur exocombinaison ressemblent beaucoup à une combinaison de plongée, ce qui laisse supposer un mystère en lien avec les océans et d'une mystérieuse entité mentionnée dans les archives des Korvax, l'Abysse.

Certains Voyageurs ont un corps mécanique, notamment Apollon et -vide-.