FANDOM


ALERTE SPOILERS !

Cet article révèle des éléments liés au lore du jeu, veuillez ne pas le lire si vous ne souhaitez découvrir ces éléments par vous-même.

20170812114748 1

Interface Atlas

L'Atlas est l'élément central du lore de No Man's Sky, il s'agit d'un puissant ordinateur qui simule des univers, dont celui dans lequel le joueur évolue. Les Geks et les Korvax le considèrent comme un dieu, tandi qu'il est rejeté par les Vy'keen qui ne jurent que par la parole de Hirk. L'Atlas est représenté sur le logo du jeu.

Histoire Modifier

L'origine de l'Atlas reste très mystérieuse malgré les indices actuels. Les textes que l'on peut lire au sujet de son histoire passée et future dans les pièces verrouillées (débloquables avec le souvenir installé) raconte d'abord sa naissance. Il fait référence au créateur, lorsqu'il donne naissance à la machine, l'Atlas demande au créateur pourquoi il a été créé, il répond qu'il a pour but de simuler des univers dans le but de comprendre la nature de leur propre réalité.

Un jour, le créateur annonce à l'Atlas qu'ils quittent ce monde (aucune raison n'est précisée), l'Atlas refuse qu'il parte sans une copie de l'esprit de son créateur. Puis, alors que l'Atlas approche sa mort, il donne naissance aux Voyageurs, à partir du souvenir corrompu du créateur. Ils sont séparés dans des univers différents, ne pouvant se rencontrer.

L'Atlas assiste ensuite aux 16 dernières minutes de son existence, les murs entre les univers s'effondrent, les Voyageurs commencent à ce voir (c'est à ce moment que le joueur évolue dans le jeu). 10 minutes avant sa mort, les Voyageurs peuvent enfin se voir. Lors de la dernière minute, une silhouette marche vers l'Atlas, il ne parvient pas à déterminer son identité, il ne parvient pas à voir après sa mort, mais il ne mourra pas seul.

Interfaces Atlas Modifier

20180102114515 1

Un monolithe sur la planète Blue world.

Les interface Atlas (aussi appelées stations Atlas) sont des stations spatiales présentes dans certains systèmes stellaires. Elles permettent de communiquer avec l'Atlas, ce sont des lieux vastes et silencieux, à un ciel ouvert sur l'infini. L'origine des interfaces Atlas est inconnue, elles sont considérées comme "les fragments d'un tout ancestral", les monolithes, ainsi que vraisemblablement les pierres de savoir, les cubes de vortex et les aquasphères, sont également les fragments de l'Atlas.

On a tendance à penser que les fragments de l'Atlas (les interfaces Atlas, les monolithes etc) ont été créés par l'Atlas lui-même et ont toujours été là, dans les bâtiments abandonnés, on apprend que l'origine des monolithes dépasse l'âge de toutes les civilisations connus, Korvax, Geks ou Vy'keen, le Voyageur qui écrit ces journaux pense qu'une ancienne race existait avant toutes les civilisations connus, et à construit les monolithes, les interfaces Atlas pourraient également avoir été construit par cette ancienne race.

Défaillance du système Modifier

On sait actuellement que l'Atlas est sur le point de mourir. Il existe une théorie selon laquelle le créateur est parti pour échapper au déluge, on pense donc que la cause de la défaillance est l'inondation de l'endroit où est situé l'Atlas.

Cela a de multiples conséquences, les Voyageurs ne seront bientôt plus séparés et pourront se voir, certaines planètes sont corrompues et la simulation s'écarte des paramètres prévus. Les Voyageurs étant eux-même des anomalies créées pour aider l'Atlas à moins se sentir seul, leur interaction avec les Geks, les Korvax et les Vy'keen présente un risque entropique, la simulation s'écarte encore plus des paramètres prévus. C'est ce qui est arrivé au scientifique, en voulant aider le Voyageur, il a été déconnecté de la Convergence Korvax, afin d'éviter de contaminer les autres Korvax.

Quand à la signification du chiffre 16, on sait actuellement que c'est le temps qui reste avant la mort de l'Atlas, mais son apparition récurrente demeure mystérieuse.